jeudi, 09 février 2017 11:07

La transformation digitale mobilise les revendeurs

Écrit par  Pierre Mangin

Les plupart des revendeurs interrogés dans le cadre de cette enquête ont débuté leur transition digitale.

 Selon une étude publiée en décembre 2016 par Samsung Electronics France et LSA, les revendeurs en France investissent effectivement dans la transition digitale. Pour la majorité d'entre eux, les bénéfices attendus d'une plus grande maturité digitale sont importants, notamment pour « améliorer l’attractivité du magasin » et « ré-enchanter l’expérience client ».
Trois paradoxes sont épinglés par l'étude : si le taux d’équipement est satisfaisant, les bénéfices de la transformation numériques ne sont pas clairement perçus. « La mise en place et l’examen d’indicateurs de suivi de la performance des dispositifs installés pourraient leur permettre d’améliorer l’expérience client ; un objectif qui apparaît prioritaire selon les résultats de ce premier baromètre », observe Gary Guillier-Marcellin, directeur de la division display de Samsung Electronics France.

La présence d’écrans d’affichage est largement répandue : 60 % des 300 points de vente interrogés en ont installés et 15 % projettent de le faire. A noter que 53 % des grandes surfaces de vente et 36 % des petites surfaces disposent d’écrans tactiles ou de bornes interactives. Et 25% sont en phase de réflexion. Autre indicateur : 36 % des points de vente ont doté leurs vendeurs de tablettes connectées et 27 % envisagent de s’en équiper.
Le principal usage des dispositifs digitaux, pour 88 % des répondants, reste la mise en avant de produits, bien avant l’amélioration de l’attractivité des vitrines (37 %), l’affichage d’informations pratiques (34 %) et la disponibilité des produits (33 %). Sur les contenus diffusés, 2/3 des répondants ont choisi des affichages statiques, 23 % ont retenu des contenus programmés. Et seulement 18 % proposent des affichages dynamiques.
Les indicateurs sur l'impact du numérique manquent souvent : 24% seulement des points de vente en disposent. Et 45% ne savent pas quel outil de suivi utiliser.
Pour 2017, la priorité est d’améliorer l’expérience client, loin devant la maîtrise des données, la digitalisation et l’agrandissement du point de vente.

Connectez-vous pour commenter