dimanche, 26 février 2017 19:31

LG G6 : l’écran avant tout

Écrit par 
Le LG G6 Le LG G6

Après le semi-échec du G5, LG revient avec le G6, un smartphone équipé d’un écran de 5,7 pouces.

Mobile World Congress 2017. Après avoir tenté l’aventure du mobile modulaire avec le G5, LG a finalement choisi de faire marche arrière et d’adopter une démarche plus conventionnelle avec son nouveau modèle, le LG G6. Plus question d’accessoires supplémentaires sur le dernier mobile haut de gamme de la marque. Place, avant tout, à un écran de bonne taille, principale attente des utilisateurs, d’après LG.

Lors de la présentation de son dernier mobile haut de gamme, le constructeur a particulièrement insisté sur l’importance des besoins des utilisateurs. « Nous somme fiers du LG G5 mais les choses ont changé », a indiqué, Cho Jun-ho, p-dg de l’activité mobile chez LG. Ce qui a évolué, selon LG, c’est l’appétence pour un plus grand écran. En réalité, ce constat, effectué par Samsung depuis quelques années déjà, puis par d’autres constructeurs, s’est confirmé : le grand public a adopté les smartphones équipés d’un écran supérieur à 5 pouces.

Pourvu d’un écran de 5,7 pouces, l’écran du LG G6 dispose d’un ratio 18:9, un format qui doit, selon le constructeur améliorer le confort d’utilisateurs de plus en plus habitués à regarder des vidéos sur leur mobile. LG a également travaillé sur l’ergonomie. Malgré sa large diagonale, une très rapide prise en main confirme ce que les porte-paroles de la marque ont répété tout au long de la conférence de presse : le G6 tient et peut être utilisé d’une seule main.

D’autres caractéristiques ont été évoquées. La présence de la technologie Dolby Atmos fournit, selon LG, une qualité sonore incomparable. Résistant à l’eau et à la poussière, le G6 embarque en outre un capteur arrière de 13 millions de pixels. « Il ne s’agit pas d’une course au pixels », a expliqué Ian Whang, l’un des responsables de LG. « C’est la qualité du pixels qui compte ». Par ailleurs, le G6 embarque aussi l’assistant vocal de Google, Google Assistant.

Le constructeur n’a, semble-t-il pas souhaité prendre de risques cette année. Comme en témoigne le G6, il s’agissait surtout de reprendre les fondamentaux et de continuer à prouver le savoir faire d’une marque qui reste encore largement derrière les leaders que son Samsung, Apple et Huawei.

 

Connectez-vous pour commenter