jeudi, 02 mars 2017 17:05

BlackBerry Keyone : retour aux fondamentaux

Écrit par  Emile Marzolf
Le Blackberry Keyone Le Blackberry Keyone

En présentant le smartphone Keyone et son clavier à touches, BlackBerry revient bel et bien aux fondamentaux qui ont fait sa renommée.

 MWC 2017. Fini les vaines tentatives de copier la concurrence en se convertissant au tout tactile, la marque canadienne BlackBerry, jadis dominante sur le marché des mobiles professionnels, signe son grand retour sur les téléphones à touches. Son tout dernier modèle, le Keyone, a tout d’un BlackBerry, un vrai. Comme son nom le laisse à penser, celui-ci affiche un grand écran tactile de 4,5 pouces, et surtout un clavier à touches que l’on associe immédiatement à l’esprit de la marque canadienne.
Ce smartphone, conçu et produit par TCL Communications, à l’origine notamment des modèles tactiles DTEK50 et 60, reprend la recette des modèles précédents : une différenciation grâce au clavier physique, un attachement à l’identité visuelle qui lui est propre ainsi que la sécurité de l’appareil et des services qui y sont attachés. Pour la partie sécurité, le KEYone intègre évidemment l’application DTEK, pour une surveillance en temps réel des applications qui accèdent aux différentes fonctions de votre mobile, que ce soit pour assurer un service ou pour le pirater.
Côté design, TCL a opté pour une allure à mi-chemin entre les précédents modèles entièrement tactiles DTEK50 et 60 et le modèle Passeport de type phablette. Aux modèles tactiles, il emprunte une stature élégante, au Passeport, son clavier à touches. En main, ses 180 grammes offrent une sensation de robustesse et de bonne facture, renforcée par une mouture en aluminium et des bords arrondis pour une silhouette qui détone. Surtout par rapport à un marché qui connaît finalement peu de rupture en termes de design et d’interface utilisateur depuis l’avènement de l’Iphone.
D’ailleurs, et c’est de là que provient la touche vraiment originale du Keyone, la dualité du tactile et du physique offre une expérience sensitive tout à fait inédite. D’autant plus inédite que le clavier à touches abrite quelques fonctions étonnantes. Chacune de ses 26 touches est personnalisable. Il est possible d’attribuer soi-même un raccourci à une touche du clavier. Puis, lorsque celle-ci est pressée longuement, l’application ou fonction qui lui est attribuée est directement lancée. En outre, le clavier intègre le « flick-typing », un mode qui permet de taper du texte de manière anticipée simplement en balayant du doigt le clavier physique comme on le ferait avec un pavé tactile. Concrètement, lorsque vous tapez du texte et que vous balayez le clavier de bas en haut avec le doigt, le téléphone va anticiper le prochain mot en l’insérant directement, avec plus ou moins de succès. Cette technologie tactile sert également à effacer un mot lorsque l’on réalise un geste de la droite vers la gauche, ou bien à naviguer entre les pages lorsqu’on surf sur le web.
Du reste, ce smartphone Android ne présente rien d’extraordinaire. Il comporte une touche latérale droite personnalisable, un appareil photo dorsal de 12 mégapixels et un frontal de 8 MP, une batterie de 3505 mAh 3 GB de RAM, 32 Gb de mémoire ainsi que le système de hub BlackBerry afin de rassembler toutes les notifications sur une même plateforme.
Le BlackBerry KEYone sera disponible à partir du mois d’avril, pour la somme de 599€.

Connectez-vous pour commenter