mardi, 07 mars 2017 16:08

VMware mise tout sur la virtualisation des réseaux

Écrit par  Emile Marzolf
A gauche, Pat Gelsing, p-dg de VMWare A gauche, Pat Gelsing, p-dg de VMWare

VMware, le leader de la virtualisation des machines, fait un nouveau pas dans celle des réseaux. Au MWC, l’entreprise américaine en a profité pour annoncer ses plans pour la généralisation du Netwoks Functions Virtualization (NFV).

 

Au Mobile World Congress de Barcelone, les yeux étaient principalement rivés sur les dernières sorties smartphones et sur l’arrivée toujours plus « imminente » de la 5G, et beaucoup moins sur les acteurs, comme VMware, qui œuvrent en coulisses à l’amélioration de l’architecture des réseaux de télécommunications. Confiante dans l’avenir de la virtualisation des réseaux, la société a fait quatre annonces dans ce sens.
D’abord, VMware a annoncé la création d’un Innovation Lab dans la ville de Grenoble. Son objectif ? Développer et expérimenter, avec son partenaire Atos, les technologies de virtualisation qui permettront de soutenir le réseau 5G des Jeux Olympiques de 2020. Car, selon Pat Gelsinger, directeur général de VMware, la 5G et le NFV sont intimement liés. Il n’hésite d’ailleurs pas à faire part de sa vision d’avenir bien tranchée : « il y a une seule distinction à faire, celle entre les architectures 5G bâties sur du NFV et celles qui ne seront tout simplement pas opérationnelles ». Pour lui, la 5G devra être entièrement implémentée avec le NFV, sans quoi elle ne pourra pas répondre aux impératifs d’agilité et de performance d’un monde toujours plus connecté. Cette technologie a notamment permis à des applications « Over the Top » comme WhatsApp de s’imposer sur le marché des communications en à peine quelques mois.


Des nouveautés logicielles

La filiale du groupe DELL-EMC campe sur sa ligne de communication commerciale qui consiste à dire qu’elle ne fait qu’accompagner les opérateurs historiques dans leur transition d’une infrastructure traditionnelle à une infrastructure de plus en plus virtualisée afin de tenir le rythme imposé par les fournisseurs de services « over the top » tels que Microsoft, Google ou Facebook. Pour accélérer le déploiement du NFV et redonner de la souplesse aux opérateurs, VMware annonce le lancement de la version 2.0 de sa plateforme vCloud NFV avec des améliorations en termes d’automatisation et de sécurité, ainsi que le lancement d’un nouvel Airwatch Managed Mobility Services, sa solution de gestion de la mobilité d’entreprise. L’emploi de ces solutions de virtualisation doivent, selon Pat Gelsinger, permettre aux opérateurs de sortir du schéma de « silos de télécommunications extrêmement rigides » dans lequel ils sont empêtrés, et de développer des modèles économiques en résonnance avec les nouvelles logiques d’agilité comme la mise en avant des micro-services et des micropaiements.


Une transition accompagnée

« La difficulté pour les opérateurs, c’est de passer à une structure entièrement virtualisée sans trop de turbulences » commente Misbah Mahmoodi, directeur marketing de la branche Telco NFV de VMware.  Afin de s’assurer de la pérennité de son écosystème, l’entreprise a donc mis en place un système de certification des fonctions virtualisées. Il y a un an, la compagnie n’avait certifié qu’une dizaine de fonctions virtualisées (VNF), aujourd’hui ce chiffre est déjà monté à 34. « Désormais, ce sont même les opérateurs qui demandent aux fournisseurs de VNF de certifier leurs produits auprès de VMware, sans quoi ils ne voudraient pas les utiliser ». Et pour convaincre les plus réticents, la firme a fait un nouveau vers le Cloud hybride et propose désormais à ses clients, en plus d’une architecture cloud privé, les services de cloud public d’Amazon Web Services.
Enfin, pour expérimenter ses solutions et vérifier leur efficacité dans la pratique, le spécialiste de la virtualisation s’est associé à Harman dans l’Internet des objets. Aux capteurs, passerelles et services analytiques de Harman, VMware apporte son expertise en matière d’infrastructure IT afin de favoriser le déploiement de solutions IoT d’entreprise, notamment dans les secteurs de l’industrie, de la distribution, de l’automobile et du bâtiment.

Connectez-vous pour commenter