mercredi, 10 mai 2017 16:06

Orange sécurise le travail collaboratif avec Ercom

Écrit par  Emile Marzolf

Orange Business Services, filiale entreprises du groupe français, commercialisera Cryptobox, la solution de travail collaboratif de Ercom.

 

Orange Cyberdefense, la division d’Orange Business Services (OBS) dédiée à la sécurité informatique, s’est associée à Ercom pour héberger, commercialiser et déployer Cryptobox. Il s’agit d’une solution de partage de documents basée sur le savoir-faire de Ercom en matière de chiffrement de bout-en-bout. « C’est le petit frère de Cryptosmart, notre solution de sécurisation des terminaux et des communications mobiles qui a été déployée aux ministères de la Défense, de l’Intérieur et à l’Elysée » explique Raphaël Basset, directeur marketing et communication d’Ercom. La commercialisation de Cryptobox doit répondre à un impératif de sécurité toujours plus prégnant chez les entreprises et institutions, assure le directeur. Cette plateforme de travail collaboratif se distingue de ses concurrents par un contrôle rigoureux des données. « L’utilisateur peut définir lui-même avec qui il partage tel ou tel document, en interne comme en externe, tout en se prémunissant que l’administrateur et l’hébergeur aient accès aux données » poursuit-il. Les données, comme le canal de communication, sont chiffrés de bout en bout et le mot de passe de l’utilisateur n’est stocké nul part. Les processus de chiffrement et de déchiffrement sont par ailleurs effectués sur le terminal de l’utilisateur afin d’éviter le vol. A la différence de SharePoint ou de Skype Entreprise, Cryptobox n’est pas une solution exclusivement intra-entreprise. L’utilisateur peut échanger avec ses clients, fournisseurs et autres partenaires extérieurs, sans craindre de se faire subtiliser des informations sensibles. Quant aux outils grand public comme Dropbox, « ils sont entrés par le segment des particuliers pour remonter vers l’entreprise, l’administrateur a donc accès aux données en clair » explique le responsable d’Ercom. Un état de fait que déplore Frédéric Zink, directeur des Infrastructures de Confiance d’Orange Cyberdefense : « une solution comme Cryptobox répond à un besoin auquel les entreprises ne savent pas répondre. Leurs utilisateurs recourent alors à des solutions externes qui peuvent présenter un risque, et que les DSI ne peuvent pas empêcher car ils n’ont rien de mieux à proposer ».


Une offre et une architecture flexibles

A travers cette solution, Orange Cyberdefense cherche à renforcer la confiance de ses clients grâce à une offre sécurisée et surtout flexible. Car, d’après Frédéric Zink, ce type de solution « peut rencontrer un besoin multi-marché ». Un grand groupe composé de plusieurs filiales « va avoir besoin d’échanger des données entre des zones de confiance différentes, tandis qu’une PME va plutôt avoir besoin d'échanger des informations confidentielles avec ses prestataires ou des groupes partenaires ». Aussi, Cryptobox peut-être déployé de trois manières : intégration sur les serveurs de l’entreprise avec l’assistance d’Orange, hébergement complet dans le cloud d’Orange Cloud For Business, et solution hybride. Cette dernière permet de « stocker certains types de données dans l’entreprise afin de garantir un niveau de sécurité supplémentaire » justifie Raphaël Basset. Le recours au cloud assure quant à lui une plus grande flexibilité d’échelle à l’outil pour répondre aux besoins d’entreprises de tailles diverses. OBS compte également développer de nouveaux outils autour du modèle de chiffrement de Ercom grâce à l’ouverture des API de Cryptobox.

Afin de garantir la sécurité de Cryptobox et décrocher de gros contrats, Ercom espère obtenir la mention “Diffusion Restreinte” - l’avant premier niveau de sensibilité d’informations - de l’ANSSI d’ici la fin de l’année. « C’est un gage de confiance pour vendre à des gouvernements et aux grandes entreprises », précise le directeur Marketing de Ercom. Ce critère s’est d’ailleurs révélé essentiel dans le choix d’Orange. A ce jour, seule l’Imprimerie Nationale compte parmi les clients de Cryptobox, du moins officiellement. De son côté, OBS assure travailler avec plusieurs clients « en preuve de concept, sur des bases de 4000 à 5000 utilisateurs » et travaille activement avec Orange Cloud For Business sur le montage de sa seconde offre, livrable clé en main en mode SaaS. Côté tarifs, l’opérateur historique table sur une tarification à l’utilisateur et sur le volume de données échangé. Il se concentre donc en priorité sur les grands groupes, et la tarification pour les PME n’a pas encore été établie.

Connectez-vous pour commenter