mardi, 10 janvier 2017 17:25

Trois axes de réflexions clés pour aider les fournisseurs de services à s'adapter aux évolutions du marché

Écrit par  Olivier Melwig, Directeur Technique Opérateurs et Entreprises, Juniper Networks France

Dans un monde de plus en plus connecté et axé sur l'information, les consommateurs sont devenus plus exigeants et attendent désormais plus de services, disponibles immédiatement. En outre, la digitalisation des activités commerciales et du support client exerce une pression sur l’industrie des fournisseurs de services dans son ensemble, modifiant les règles du jeu.

Pour s’adapter aux nouvelles règles, de nombreux fournisseurs de services se tournent vers la technologie SDN ou NFV, transformant ainsi leur business model. Pour faire face à ces transformations, il y a trois choses à savoir pour permettre aux fournisseurs de services de comprendre l'évolution du marché et de s'y adapter.

L'agilité, un facteur clé

Les fournisseurs de services OTT (Over-the-Top) sont les chefs de file de cette nouvelle ère de l'immédiateté. Le cloud et la virtualisation leur offrent une plus grande agilité et les aident à s’adapter rapidement aux demandes du marché, en proposant de nouveaux services personnalisés. Un environnement ouvert basé sur des standards est également essentiel pour rester flexible sur le long terme. Une plateforme ouverte permet en effet de choisir les meilleures fonctionnalités réseau, quel que soit le fournisseur, sans dépendre du cycle de développement produit d'une entreprise en particulier.
 
En outre, le cloud et la virtualisation offrent une grande marge de manœuvre. Si un nouveau service ne prend pas, les fournisseurs peuvent immédiatement réduire ou redéployer les ressources. En revanche, si le service est une réussite, ils peuvent le développer rapidement pour l'exploiter au maximum. Ainsi, la rapidité d'innovation devient un nouveau critère déterminant, tandis que la connectivité réseau est désormais un acquis.

 

L'automatisation, un impératif

Les fournisseurs de services sont souvent freinés par des cycles de planification et de développement longs et coûteux. La plupart des infrastructures réseau et de services sont également rigides ; ils nécessitent une phase d’implémentation de 6 à 18 mois, exigent d'importants investissements de départ, et sont difficilement modifiables à mi-parcours ou après implémentation. Plusieurs raisons systémiques expliquent ce déficit, notamment l'utilisation d'environnements traditionnels reposant sur des workflows manuels complexes qui limitent la rapidité et augmentent les coûts, mais aussi l'utilisation d'une infrastructure physique fixe nécessitant des tests rigoureux et chronophages.
Les fournisseurs de services les plus agiles se tournent vers l'automatisation et la virtualisation de leurs environnements, non seulement pour réduire leurs dépenses opérationnelles, mais également pour tester rapidement de nouveaux services, les développer à grande échelle ou réduire la voilure.

 

Une infrastructure physique - virtuelle durable

Pour améliorer leur agilité, les fournisseurs de réseau doivent adopter une plateforme ouverte et fiable qui accélère les cycles d’implémentation et minimise les risques, tout en réduisant les dépenses. Une telle transformation requiert une automatisation des workflows, permettant non seulement de réduire les frais opérationnels, mais également de déployer rapidement des services personnalisés.
Cette approche implique également de disposer d'une infrastructure à la fois physique et virtuelle pour optimiser les investissements et pouvoir modifier le réseau de manière dynamique. La virtualisation permet de mettre en place des modèles économiques à coûts variables et limitant les risques. Si les solutions all-in-box offrent un meilleur rapport qualité/prix et des marges potentiellement plus élevées, elles ont leur contrepartie : leur modèle à coûts fixes implique un risque plus important, notamment lorsque les besoins des clients tendent à évoluer.
Pour rester compétitifs, les fournisseurs de services doivent transformer leurs processus. Choisir des fournisseurs de technologie qui permettent de s'appuyer sur des avancées telles que le SDN et le NFV permet de gagner en réactivité face aux demandes des clients. En outre, l'exploitation des données est une autre piste pour savoir quelle direction suivre dans un marché en pleine évolution. L’analyse de ces données réseau permet en effet d’anticiper les besoins des clients. Cette connexion unique avec les clients aide les acteurs les plus innovants à rester compétitifs et à prospérer dans une économie en constante évolution.

Connectez-vous pour commenter